Vous êtes ici : Accueil
News
Moussaillons .... À l'abordage !
Bienvenue sur le site d’Asmodee France, une des sociétés du groupe Asmodee.

Moussaillons .... À l'abordage !




Par ce petit matin de vacances, le facteur sonne. C'est notre Catane Junior qui arrive. Alors, comme tout le monde est plus ou moins malade, quoi de mieux que de profiter d'être coincés à la maison pour s'y coller d'office ?

Nous sommes 3. Sur la boîte il y a écrit à partir de 6 ans. En ce qui nous concerne, nous avons 4 ans, 8 ans et un peu plus de 4 fois 8...
Bref, on teste le jeu en condition (presque) extrême et on aime ça !

Du thème

Coloniser une île, bâtir des colonies, faire du commerce. Bon tout ça, c'est un peu comme dans la vraie et ça manque de punch, de panache et d'esprit épique. Alors que des fantômes, des rivières d'Or et des pirates qui abordent une île secrète regorgeant de rhum sur laquelle poser ses fortins à tête de mort, c'est clair, ça en jette ! Bref, les jeunes loulous avides d'aventures n'ont aucun mal à s'identifier et c'est déjà une première étape de franchie : entrer dans le jeu !

Des règles pour ceux qui connaissent Catane

Les placements sont prédéfinis et imposés. Équilibre de ceux-ci, égalité de chance, les choix restent à faire en gérant au mieux le hasard.
La partie est plus rapide : il suffit d'avoir placé ses 7 fortins (Forteresses dans le jeu).
Le placement est plus simple : pas de notion de coin d'hexagone libre entre chaque construction.
Pas de route la plus longue, mais un équivalent du chevalier le plus puissant : celui qui a joué le plus de cartes Pirates place un fortin sur l'île du fantôme. En cas d'égalité, on retire celui-ci.
Les échanges sont proches du grand frère, là encore.
Signalons toutefois le marché permanent. Cette petite astuce accélère le jeu et facilite les transactions avec les plus jeunes : on peut échanger une et une seule carte à un taux de 1:1 chaque tour.
Une bonne idée pour décoincer les situations si des joueurs refusent d'échanger.
Bon, on ne trouve pas toujours LA ressource recherchée, mais on peut facilement composer un trio de ressources pour ensuite faire un échange à 3:1 à la banque.
Dernière chose : pas de limite aux ressources détenues puisque vous n'en perdez pas la moitié lorsque le fantôme se déplace si vous en avez plus de 7.

Des notions pour ceux qui découvrent

Dans ce jeu on retrouve la sensation de Catane. En plus simple. Et en plus rapide.
Toutefois, c'est un jeu à part entière, un peu différent.
Là où chez le grand frère il fallait compter de 45 minutes (en étant vraiment très rapide) à 1h30, ici vous aurez besoin de 30 à 35 minutes même pour la première partie.
De plus, les interactions sont plus simples et donc plus faciles à aborder pour les plus jeunes.
Néanmoins, c'est un jeu à part entière dont il s'agit, avec ses propres équilibres et ses techniques bien à lui.

Le triptyque Produire – Échanger – Construire

Vous commencez par lancer le dé.
Le nombre désigne les zones de productions, sachant qu'au départ, personne ne produit d'or et qu'un 6 provoque le courroux du fantôme qui en profite pour se déplacer.
Là où il se place, il bloque la production à venir !

Vous pouvez ensuite échanger vos ressources.
Vous pouvez le faire avec les autres joueurs, au taux que vous souhaitez, avec la banque en direct à raison de trois ressources identiques contre celle de votre choix, ou avec un port spécialisé à raison de deux ressources prédéfinies contre celle de vos rêves les plus fous !
Vous pouvez aussi aller au marché. Là, les taux sont bons, mais l'échange est unique : pour une carte, vous pourrez prendre celle disponible que vous voulez.

Construire, c'est simple.
Grâce à l'aide de jeu, vous allez mettre à flot un bateau, ériger un nouveau fortin ou demander l'aide de Coco, le perroquet indispensable de tout bon pirate !

T'as le look, Coco !

Les aides de Coco sont immédiates et il vous procurera soit des ressources (3 en général – c'est valable puisque vous échangez des cartes Or, Sabre et Rhum contre de la Laine et du Bois nécessaires aux bateaux), soit un déplacement du fantôme, soit une petite taxation de bon aloi chez les voisins immédiats.
C'est vrai, quoi ! On est des pirates, pas des Bisounours, enfin !

Pour conclure

Nous, on a tellement aimé le jeu qu'on en est venus à se raser le crâne, se percer l'oreille gauche et y enfiler un anneau en or avant de ceindre une chemise blanche nouée sur le nombril.
Vous, vous n'êtes pas obligé de rentrer dans le moule, mais on vous le dit : ce jeu mérite bien un petit rhum tellement il vous laissera baba.
Alors, comme il est rapide et tout bien fait pour ressentir des sensations proches du grand frère, essayez le sucre de cannes pour accompagner un copieux goûter de crêpes !
Ça les enfants y ont droit, et comme pour Catane Junior, c'est du vrai avec de vraies saveurs !



CATANE JUNIOR
Un jeu de Klaus Teuber.