Vous êtes ici : Accueil
News
L'art du bluff à Perudo
Bienvenue sur le site d’Asmodee France, une des sociétés du groupe Asmodee.

L'art du bluff à Perudo


Ils sont terribles, ces bluffeurs professionnels… souvent aguerris aux lois du poker, ils font des ravages dans Perudo et si vous débutez, ils ne font qu’une bouchée de vous !

Comment résister à ces rouleaux compresseurs du mensonge ? Comment décrypter leur regard pour savoir s’ils sont dans le juste ou s’ils bluffent ? Voici quelques conseils qui, à défaut de psychologie, vous aideront en utilisant simplement la logique.

Mes dés, mes dés

Contrairement à un dé classique, qui a une chance sur six de faire un 1 ou n’importe quel autre nombre, un dé de Perudo a une chance sur trois de l’obtenir. En effet, il faut prendre en compte le fait que les 1 de chaque dé sont remplacés par des « Paco », des Jokers. Ainsi, en comptant les « Paco », vous avez deux chances sur six, donc une sur trois, de faire l’équivalent d’un chiffre : le chiffre lui-même ou bien le « Paco », qui vaut pour n’importe quel chiffre.
Concernant le « Paco » lui-même, il y a une chance sur six pour que chaque dé en donne un. On ne va pas rentrer dans la théorie des probabilités, mais cela peut vous donner de petites indications.

Like a rolling die

Quand tout le monde a ses cinq dés, pour vous aider à savoir jusqu’où aller, partez du simple principe suivant. Chaque joueur a sous son gobelet un chiffre de chaque et un « Paco ». Bien sûr, c’est faux, puisqu’on n’a que cinq dés, mais c’est une base. Ainsi, si nous avons 5 joueurs, vos adversaires ont quatre 2 et quatre « Paco ». Modifiez ces totaux avec vos propres dés. Si vous avez trois 2 et pas de « Paco », cela donne sept 2 et quatre Paco. Vous savez ainsi qu’au-delà de ces chiffres, vous prenez des risques. Si vous êtes appelé à jouer alors que les paris sont déjà bien au-delà, il est peut-être temps de crier « Dudo ».

Pour la suite de la partie, faites votre petit calcul par rapport aux dés totaux de vos adversaires. Ils ont trois, deux, quatre et trois dés ? Cela fait un total de douze dés. Donc deux chiffres de chaque et deux « Paco », que vous modifiez avec vos propres dés. Ne vous laissez pas ensuite impressionner par ces annonces délirantes, mais dont le joueur semble sûr : c’est sans doute simplement un bon bluffeur… ou un fou !