Vous êtes ici : Accueil
News
Final Touch : Une dernière touche !
Bienvenue sur le site d’Asmodee France, une des sociétés du groupe Asmodee.

Final Touch : Une dernière touche !




Dans l’atelier, la bataille fait rage entre les peintres. Bien sûr on collabore sur les mêmes toiles, mais si on peut ruiner le travail de ses camarades, on ne va pas se gêner ! Le dernier-né des Space Buddies (le label des Space Cowboys pour leur jeux les plus familiaux), FINAL TOUCH vous entraîne dans l’univers des grands peintres, version comédie !


Chef d’œuvres en péril

L’auteur du jeu, Mike Elliott, est un auteur vétéran de Magic qui a déjà signé plusieurs jeux de plateau avant d’être édité par les Space Cowboys. C’est avec un jeu de cartes rapide et efficace, proposant à 2 à 4 joueurs de s’affronter, qu’il fait son entrée dans le studio connu pour Splendor, Elyseum ou Time Stories.
La boîte, affichant une Joconde mécontente de se voir affublée d’un coup de peinture bleue, contient deux paquets de cartes. Le premier, celui des touches de couleurs, est composé de 12 exemplaires des 5 couleurs nécessaires à la complétion des tableaux.

Le second est celui des chefs d’œuvres. Il contient 25 cartes dont le recto montre la toile en cours de réalisation et le verso la toile terminée.
On appréciera le travail remarquable de l’illustrateur, Pandaluna, qui a repris de grandes toiles pour les arranger à sa manière, nous permettant toutefois de reconnaitre parfaitement des œuvres de maîtres (Dali, Van Gogh, Matisse, etc. tous les grands noms y passent !).


Duel de pinceaux

Chaque joueur reçoit 5 cartes touches de couleurs. À deux joueurs on joue l’un contre l’autre, à 3 chacun pour soi, mais à 4 on joue en équipe de deux. La première carte de la pioche chef d’œuvre est placée au milieu de la table, c’est le tableau en cours. La pile des autres chefs d’œuvres est à côté et permet à chacun de voir quelle sera la toile suivante qui sera à compléter.

Chaque tableau vaut un certain nombre de points égal au nombre de touches nécessaires à sa complétion (entre 4 et 12). Pour le finir, il faut poser des touches de couleurs (des cartes) correspondant aux touches requises, indiquées sur la carte. Cela peut être 3 bleues, 2 rouges et 3 vertes, par exemple.
À son tour, le joueur peut soit apporter une touche, soit gribouiller ! Dans tous les cas, on doit jouer au moins une carte, on ne peut pas passer.

Pour apporter une touche, le joueur pose de 1 à 5 cartes à côté du tableau, chaque carte devant correspondre à une touche de couleur requise et pas encore posée. Il pioche ensuite un nombre de cartes égal à celui qu’il a placé. Si en posant une carte couleur, celle-ci complète l’ensemble des touches requises, le joueur prend la carte et la place, côté œuvre finie, devant lui. Elle lui rapporte l’intégralité des points.

Si le joueur ne possède pas de couleur correspondant au besoin, ou qu’il sent que cette toile va lui filer entre les doigts, il peut poser une carte et une seule, pour gribouiller la toile, en la plaçant sur le côté opposé aux touches requises. Tant que ces gribouillages ne sont qu’au nombre de 1 ou 2, aucun souci, la toile peut quand même être terminée. Si un joueur pose un 3ème gribouillage, l’œuvre est gâchée ! La carte est donnée à l’adversaire, côté ‘en cours’, n’apportant que la moitié des points. Le saboteur n’a rien gagné mais a peut-être empêché son adversaire de marquer plus de points.


Une vie d’artiste

Le vainqueur est le premier joueur à atteindre 25 points (ou dollars). À 3 joueurs, une toile gâchée est posée entre les deux autres joueurs et compte pour les deux !

FINAL TOUCH est un jeu malin dont les parties d’une quinzaine de minutes s’enchaînent sans que l’on s’en rende vraiment compte. Quand on relève la tête, la nuit est tombée ! Souhaitons qu’à l’instar des œuvres qu’il pastiche, il rejoigne la grande série de succès des Space cowboys.