Vous êtes ici : Accueil
News
Carcassonne : le guide stratégique
Bienvenue sur le site d’Asmodee France, une des sociétés du groupe Asmodee.

Carcassonne : le guide stratégique


Alors que Carcassonne affiche plus de 6 millions d'exemplaires vendus, extensions comprises, quels choix faire pour bien jouer à ce jeu devenu un classique du jeu de société ?

Des remparts, c'est bien pour protéger une ville, mais des routes pour y entrer et en sortir, c'est pas mal non plus. Mais n’oubliez pas,  des champs et son cortège de paysans pour nourrir la population, ça peut aussi être utile....

Bien sûr, les techniques de jeu varient en fonction de l'extension. Et même si l'on annonce déjà une prochaine extension inédite, attardons-nous sur les techniques du jeu de base.


Jouer à 2, jouer à plus ...

Un des paramètres est bien sûr le nombre de joueurs. En effet, à deux joueurs, toutes les actions se font l'un contre l'autre. À plus de deux, les choses sont différentes, car en plus des logiques exposées à la suite de cet article, vous pouvez, lorsque vous vous infiltrez dans les villes ou routes, ne pas chercher à prendre la domination mais simplement vouloir conclure une alliance avec cet autre joueur pour marquer des points avec lui ; technique reproduite avec les autres joueurs.

Tu tires ou tu places ?

Quel que soit le nombre de joueurs, au moment de placer sa tuile et le pion qui l'accompagne éventuellement, tout joueur se pose la question : ce coup-ci, je fais des points ou je bloque mon adversaire ? Le mieux, c'est lorsqu'on peut faire les deux en même temps, mais ce n'est pas toujours possible.

Alors, en début de partie, en particulier dans la version de base, il est important de pouvoir bloquer des pions adverses sur des constructions qui ne pourront être finies.


Il est peu important de chercher à faire de grands ensembles : il y a peu de tuiles par rapport aux autres extensions puisque justement, vous jouez sans elles. La partie se termine vite et c'est du temps perdu (surtout si vous vous faites voler votre superbe ensemble). Il vaut mieux assurer les points au fur et à mesure pour ne pas être rejoint ni volé.

Les monastères sont importants, car ils peuvent apporter un nombre de points très important par rapport au total possible. Les Prés le sont encore plus : il n'y en aura pas beaucoup, la partie dure peu et on peut les multiplier sans trop d'efforts tout en les protégeant assez efficacement. Il faut donc les investir très tôt en comparaison des parties avec extensions.


Infiltrez- vous !


Prendre sa part de points tout en volant celle de l'adversaire, hum, qu'est-ce que c'est bien ! Mais pour ça, il convient de se livrer à un petit calcul de rentabilité : en effet, pour prendre pied dans une ville en construction ou sur une route, il vous faudra placer plusieurs tuiles, au moins 2. Suite à un strict calcul de gestion de votre effort, sous peine de voir votre adversaire jouer partout et de peiner à le suivre, vous n'essaierez donc de prendre place, voire de lui chiper le fruit de ses efforts, que lorsque le produit du larcin sera au moins égal à l'effort consenti pour l'obtenir. Cela consiste donc à poser autant ou moins de tuiles s'il y a égalité au moment de fermer la ville ou la route (donc au moins deux tuiles),  ou  en poser plus pour en prendre le contrôle seul.

En guise de fin ?

Faites attention aux villes et routes non terminées : ça peu rapporter beaucoup de points en fin de jeu...

Carcassonne, ça ne casse pas des briques... c'est mieux que ça !


CARCASSONNE
Un jeu de Klaus-Jürgen Wrede
Pour 2 à 5 joueurs de 8 ans et +
Édité par Filosofia et distribué par Asmodee

Disponible