Vous êtes ici : Accueil
News
Carcassonne : Auberges & Cathédrales
Bienvenue sur le site d’Asmodee France, une des sociétés du groupe Asmodee.

Carcassonne : Auberges & Cathédrales

 


Erweiterung... En VO, cela signifie simplement « L'Extension » ! La plupart des joueurs gardent ce nom, d'autres parlent de l'extension au « gros pion », le Partisan qui compte double. Découvrons, Auberges et Cathédrales, la première extension pour Carcassonne.

Outre ce Partisan qui modifie d'un coup les techniques de jeu, on voit apparaître dans cette extension les lacs et des cathédrales sur des tuiles supplémentaires. Alors, au regard des conseils que l'on vous avait donnés lors de la sortie du jeu de base, qu'est-ce qui change ?

Pêche à la ligne

L'apparition des lacs redonne une parité d'intérêt entre les routes et les villes. Et du coup, les routes  passant au bord de telles étendues d'eau peuvent être l'occasion de blocage de pions qui ne rapporteront rien si la route n'est pas close. C'est en tout cas l'opportunité de points plus importants et assez faciles avec peu de risques d'être concurrencé directement.

Le temps des cathédrales

Avec les Cathédrales, une nouvelle option de blocage apparaît : la coller sur une ville de votre adversaire, spécialement une où il a de nombreux pions investis, est une option de blocage par l'infini. En effet, pour marquer des points, sa ville doit absolument être close. Il vous suffira donc d'y ajouter des éléments de ville qui ouvrent celle-ci de plus en plus pour à la fois bloquer des pions et réduire à néant les efforts de votre adversaire pour marquer de nombreux points d'un coup.
Revers de la médaille ? Il y en a un. Si votre adversaire réussit à clore sa ville qui sera du coup énorme, la partie est perdue.
A contrario, cela impose pour vous de ne pas ouvrir trop vos villes, surtout tant que les deux cathédrales ne sont pas sorties.

Et comme elles, tu grossis ces temps-ci

L'apparition de ce Partisan plus fort que la piétaille de base modifie votre façon d'agir.

Quelques remarques pour gérer son intervention au mieux :

- Dans une petite ville, ne l'investir que si celle-ci peut être close rapidement dans la foulée.
- Dans une grosse ville, il vaut mieux investir les partisans de base et ne jouer le gros que sur la fin. Le risque de se retrouver bloqué est trop important et la disparition de cette menace potentielle (« A fleet in being » d'après la théorie du stratège américain Mahan) sur votre adversaire est trop importante.
- A contrario, lorsque vous pouvez bloquer le gros pion de votre adversaire, surtout, ne vous en privez pas !
- Enfin, comme au global, les prés gardent une valeur importante en fin de partie, avec votre gros partisan disponible, vous pouvez encore faire pencher la balance dans les derniers coups.

Urbanisation =  progrès ?

Entre les Cathédrales et le Gros Partisan, les Monastères perdent de leur force d'intérêt par rapport au jeu de base au regard des batailles qui se déroulent. Si ce n'est pas de la désertification rurale, c'est à n’y rien comprendre. À moins que cette perte d'attention pour les petites églises ne soit encore un coup des communistes et de leurs partisans ? Quoi qu'il en soit, même s'il est moins nécessaire d'être agressif sur cette extension que dans le jeu de base, restez sournois, assurez les points et ne négligez pas un gros coup qui assure le gain de la partie à coup sûr...

CARCASSONNE : AUBERGES ET CATHÉDRALES
Une extension pour Carcassonne
Pour 2 à 6 joueurs de 8 ans et +
Édité par Filosofia et distribué par Asmodee

Disponible courant avril